La route de Tilff rouverte en partie suite à l'affaissement de terrain

La rupture d’une conduite d’eau de la CILE a entraîné un affaissement de terrain, dans la nuit de jeudi à vendredi sur la route de Tilff, à Angleur. Circulations ferroviaire et automobile ont été interrompues une partie de la journée de ce vendredi. Toutes deux ont maintenant repris, du moins en partie, avant la mise en oeuvre de travaux plus conséquents.

L’hiver et les températures largement négatives qui l’accompagnent actuellement ont durement éprouvé ce vendredi les automobilistes qui empruntent la route de Tilff et les usagers de la SNCB.

En cause, la rupture d’une conduite d’eau de la CILE, intervenue dans la nuit de jeudi à vendredi à Angleur, entre le pont de la sortie d’autoroute à Embourg et la montée vers Colonster et le Sart-Tilman.

Un affaissement de chaussée s’en est suivi et a lui-même provoqué un éboulement de terre sur la voie ferrée située en contrebas de la route.

Résultat des courses : ce vendredi matin, tant la chaussée que la ligne ferroviaire étaient hors-service. La police de Liège avait en effet fermé la route dans les deux sens à hauteur du 438 et Infrabel avait décidé de diriger tout son trafic sur une seule voie dans l’attente des travaux de déblaiement et de sécurisation, ce qui avait occasionné certains retards.

Les gros moyens ont alors été déployés pour libérer au plus vite la nationale, une route très fréquentée notamment parce qu’elle donne accès au CHU via Colonster. Sa fermeture – et les déviations mises en place via la E25 – a en effet occasionné de très sérieux embarras de circulation ce vendredi matin, notamment à la sortie Tilff sur la E25 en direction des Ardennes, où les bouchons remontaient jusqu’à l’autoroute.

Fort heureusement, des avancées ont déjà été enregistrées dès la fin de matinée. Et début d’après-midi, la SNCB annonçait un retour à la normale du trafic ferroviaire.

Du côté de la route de Tilff, la situation était toutefois un peu plus compliquée.

Des experts ont en effet dû se rendre à son chevet pour s’assurer que la chaussée ne présentait aucun problème de stabilité.

Après avoir obtenu tous leurs apaisements à ce sujet, ils ont autorisé la réouverture de la voirie à la circulation, mais en partie seulement.

«  On est en train de rouvrir la route, expliquait ce vendredi en début d’après-midi le Service Public de Wallonie, en charge de cette voirie régionale, mais sur une bande de circulation. Un feu de signalisation sera placé pour mettre en place un système de circulation alternée. Suite à la rupture de la canalisation, le risque de voir une voiture verser dans le ravin existait, parce que le bas-côté avait été déstabilisé. Les éléments qui présentaient un danger ont donc été sécurisés.  »

Mais il faut encore s’atteler à la réparation de la conduite d’eau endommagée.

«  La CILE va donc désigner un entrepreneur en urgence pour faire les travaux nécessaires, mais entre-temps, la circulation se fera toujours en alternance  », précise-t-on au SPW.

Sauf miracle, la situation devrait donc perdurer encore quelques jours au moins. D’autant que les températures que nous connaissons actuellement ne permettent pas de réasphalter la chaussée, ce qui sera nécessaire après l’intervention sur la conduite d’eau.

Source :LaMeuse (G.W)

Les commentaires sont fermés.