"Y a -t-il des pokémons à Tilff & Esneux ?"Qu'en pensez-vous?

Pokémon Go, c’est l’application dont tout le monde parle ! « La faction jaune », un groupe de gamers liégeois, organisait pour la première fois une chasse au sein du parc de la Boverie à Liège, ce dimanche après-midi. Les joueurs présents disposaient de trois heures pour attraper le plus de Pokémons possible.

Depuis sa création, Pokémon est devenu un véritable phénomène de société. La franchise japonaise a même su se décliner sous formes de mangas, de dessins animés et de jeux vidéos.

Et même après plus de 20 ans d’existence, Pokémon arrive encore à surprendre. Le 7 juillet dernier, la filiale Nintendo lance Pokémon GO aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande. La Belgique aura, quant à elle, dû attendre neuf jours supplémentaires pour que l’application soit enfin disponible sur l’App Store et Google Play.

Et même si le jeu n’est officiellement téléchargeable que depuis ce samedi pour les Belges, il n’aura fallu qu’une seule journée pour qu’un premier événement soit déjà organisé en Cité ardente. Les nombreux dresseurs en herbe étaient donc invités à se rendre ce dimanche au sein du parc de la Boverie, à Liège. Pendant trois heures, plusieurs Pokémons étaient donc prêts à se faire attraper !

1ER REGROUPEMENT LIÉGEOIS

Au milieu des promeneurs, plusieurs groupes de joueurs étaient présents, smartphones en main, et marchaient vers le point de rencontre choisi par les organisateurs de l’événement. Ceux-ci ont décidé de l’installer près d’un point d’eau afin que les dresseurs puissent avoir plus de chances de capturer des créatures aquatiques.

C’est donc dans la joie et la bonne humeur, assis au bord de l’eau, que les gamers ont pu profiter d’un temps ensoleillé pour remplir leur Pokédex (un répertoire de Pokémons) et par la même occasion, se faire de nouveaux amis. Car même si Pokémon Go est un jeu individuel, il permet aux nombreux adeptes de se rencontrer, de créer des liens et de partager leur envie de jouer.

Et même si l’événement a permis de capturer de nombreuses créatures virtuelles, la chasse ne fait que commencer. Les joueurs devront donc persévérer et continuer à se déplacer un peu partout afin de compléter leur liste de Pokémons. Mais la folie du jeu, elle, est bien réelle.

« Ce jeu est le rêve de toute une génération »

Pokémon Go est LE jeu événement de l’année, celui que tout le monde attendait. « Ce jeu est le rêve de toute une génération. Quand j’étais petit, je passais mes journées à regarder le dessin animé dérivé de la franchise et je n’avais qu’une seule envie : devenir Sacha, le jeune dresseur du Bourg Palette. Comme lui, je voulais parcourir le monde pour capturer des Pokémons et aujourd’hui, ce souhait est devenu une réalité », explique Jonathan, l’un des participants de la grande chasse, ce dimanche.

Thomas renchérit pour sa part : « La différence entre Pokémon Go et les autres licences de la série est que le joueur doit sortir de chez lui pour pouvoir jouer. Le concept change des autres jeux vidéo puisque je ne peux pas y jouer depuis mon lit ou mon canapé. Je suis obligé de me dé- placer et c’est d’ailleurs cette particularité que j’aime beaucoup puisqu’elle m’a permis de parcourir ma région et de découvrir des lieux que je ne remarquais pas forcément avant ».

Et même si Pokémon Go semble s’adresser à un public plus masculin, les filles ne sont pas en reste. « C’est un jeu que j’aime beaucoup parce que, bizarrement, il me rapproche de mon petit ami. On se promène un peu partout tous les deux tout en s’amusant à la recherche des Pokémons. Il y a même une petite rivalité qui s’est créée puisque j’essaie d’en attraper plus que lui », explique Sophie.

Sorti officiellement en Belgique depuis ce samedi, Pokémon Go rencontre déjà un franc succès auprès des Liégeois et ce n’est sûrement pas prêt de s’arrêter. 

Source LaMeuse :Iris Zarbo

Les commentaires sont fermés.