Esneux : Un budget 2013 raisonnable et raisonné

budget,commune,conseil communal,collègue communal,pierre georis,finance

Par rapport aux budgets précédents, le budget 2013 se veut raisonnable et raisonné, consacré à améliorer la gouvernance de la commune, de son territoire, de ses infrastructures et du service qu’elle rend à ses concitoyens, de manière toujours plus professionnelle et attachée à l’intérêt général selon l’échevin des finances Pierre Georis.

Tout comme pour les années précédentes, le déficit à l'exercice propre restera élevé en 2013 avec un montant de 1.150.774,22€. Avec un résultat global positif présumé au 1/01/2013 de 2.967.469,71€ et compte tenu des réserves disponibles, la règle du tiers boni est toujours respectée.

Par rapport au budget de 2012 les dépenses prévues sont en hausse de 2,9% tandis que les recettes annoncées augmentent de 1,7%.  

Les coûts du service incendie augmentent de 30.000 €, (682.000€ contre 651.694€ en 2012), tandis que pour la Police, le budget de la zone n’ayant, à ce jour, pas encore été arrêté, le montant de 2012 a simplement été réinscrit, dans l’attente de chiffres actualisés.  

Les dépenses de personnel augmentent de 3,76 %. 

Rigueur sur les dépenses de fonctionnement

Les dépenses de fonctionnement diminueront de 1,24%, celles de transfert augmentent de 4,51% et le montant sollicité pour le CPAS reste inchangé par rapport à 2012 malgré la mise en place de la nouvelle crèche à Tilff.

La charge de la dette augmente de 2,61%, ce qui reste raisonnable par rapport aux autres communes de la province selon Pierre Georis.

Les principaux investissements prévus au budget 2013

Le collège communal reste prudent et objectif sur les investissements de 2013.

Les principaux investissements prévus au budget 2013 concernent l’aménagement du centre de Fontin, l’entretien et réfection du patrimoine communal (bâtiments + atelier), l’entretien et réfection de diverses voiries, des aménagements dans les écoles et les crèches communales, la mise en place de systèmes de régulations pour économiser de l’énergie, des remplacements de véhicules et de matériels d’exploitation, l’acquisition d’un bâtiment pour du logement et des aménagements dans un bâtiment en logements de transit.

« Nous avons souhaité que le budget extraordinaire 2013 soit prioritairement consacré à l’amélioration et au renforcement de l’outil communal ainsi que dans les économies d’énergies. Des investissements donc pour un outil communal plus et mieux : accessible, adapté, équipé, destiné à tous les public, orienté vers le tourisme, le sport, le durable et le social. Un budget qui atteste d’une masse salariale maîtrisée, d’une fiscalité inchangée ainsi que de  frais de fonctionnement à la baisse. Néanmoins, Il sera plus que nécessaire que le Collège et les services communaux exécutent le budget en examinant, de manière critique, le bien-fondé de chaque dépense. La pérennité des services à la population et la garantie de l'emploi à la commune restent à ce prix.» explique l'échevin des finances Pierre Georis.

 

Les commentaires sont fermés.