infrabel

  • Tilff: la colline déboisée par mesure de sécurité

    Le spectacle désole les riverains de l’avenue des Ardennes, à Tilff. Depuis quelques jours, les arbres qui peuplaient la colline en rive gauche de l’Ourthe et qui surplombent la voie ferrée disparaissent en effet peu à peu, sous l’effet d’un déboisement qu’ils jugent désordonné. «  Et ce qu’on ne comprend pas, c’est que la pente ne justifie pas de mesure de sécurité particulière, semble-t-il  », précisent-ils.

    Alors, ce déboisement est-il l’oeuvre d’un particulier peu soucieux de l’environnement ?

    A priori non. Cela fait plutôt suite à des problèmes rencontrés en région esneutoise et ailleurs également par Infrabel.

    «  L’an dernier, nous avions eu des problèmes à Méry et à Tilff notamment, avec des arbres arrachés par le vent qui retombaient ensuite sur les caténaires, explique-t-on chez Infrabel. Nous avons donc contacté les propriétaires des terrains concernés pour leur rappeler qu’ils devaient respecter les prescriptions légales, notamment en termes de hauteur maximale des arbres. Il doit donc s’agir ici d’un de ces propriétaires qui se met en conformité. Sachant que la DNF a procédé elle-même à l’abattage sur tout ce qui appartient au domaine public.  »

    Ces arbres qui surplombent les voies de chemin de fer peuvent en effet présenter un grand danger en cas de vents violents. Et entraîner également de lourdes répercussions chez les propriétaires des terrains sur lesquels ils se trouvent.

    La facture peut être lourde

    «  En cas d’incident, la facture peut être très lourde pour le propriétaire,continue Infrabel. Malgré les assurances qui peuvent se retourner contre lui s’il ne respectait pas les prescrits légaux.  »

    Depuis l’an dernier, Infrabel informe donc de manière intensive les propriétaires concernés, en les sommant de prendre les mesures adéquates. «  Et pour ceux qui ne se mettent pas en conformité, nous allons au bout der la procédure  », prévient Infrabel.

    Source: LaMeuse