foot Tilff:« On n’est pas des gamins de merde » Suspendu 7 mois par le C.P, Roberto Bisconti ne comprend pas

Le 29 octobre dernier, le derby de P3B entre Tilff et Esneux a été entaché de plusieurs incidents qui ont eu pour conséquence la suspension de trois membres du club tilffois : le CQ Pascal Del Pont (1 mois), le joueur Kafaba Dango Samsoudine (3 ans) et l’ex-Standardman et entraîneur de Tilff, Roberto Bisconti (7 mois). Une condamnation que l’ancien joueur professionnel a du mal à comprendre, il a d’ailleurs décidé d’aller en appel.

Avec plus de 300 personnes présentes, ce match entre les deux voisins aurait dû être une vraie fête du foot provincial… Seulement, trois semaines plus tard, ce sont plutôt les trois lourdes sanctions infligées à trois membres de Tilff, pour des incidents en rapport avec l’arbitre du match, qui alimentent toujours les conversations. Et pourtant, ce match avait pourtant bien commencé… « En première période, c’était un match correct et malgré quelques approximations, l’arbitre était bien dans son match. C’est dans le dernier quart d’heure que les choses ont dégénérés, mon joueur (NDLR : Samsoudine), après avoir reçu un second carton jaune pour avoir poussé le ballon après un arrêt de jeu, a eu une réaction inappropriée envers l’arbitre et c’est d’ailleurs pour cela qu’il a été lourdement sanctionné, » explique Roberto Bisconti.

La fin du match a encore été plus houleuse. « C’était 1-1 et malgré notre infériorité numérique, on est parvenu à reprendre l’avantage. Mais dans les arrêts de jeu, l’arbitre a sifflé un penalty inexistant et ce fait de jeu m’a mis hors de moi… Un joueur d’Esneux botte un corner mais l’arbitre siffle un arrêt de jeu, un de mes joueurs prend le ballon des mains pour rejouer la phase et c’est là que l’arbitre siffle un penalty contre nous et Esneux égalise. Tout de suite après, il siffle la fin du match. Je suis alors monté sur le terrain pour demander des explications, je ne savais même pas que je n’en avais pas le droit (NDLR : il était déjà sous le coup d’une suspension). »

Et, même s’il a été virulent, Roberto Bisconti tient à tempérer. « C’est vrai que je lui ai demandé des explications et que nous avons discuté dans son vestiaire une bonne quinzaine de minutes et tout s’est très bien passé. Il n’a jamais été question d’agression. D’ailleurs le Comité Provincial m’a sanctionné uniquement parce que je me trouvais dans un endroit où je n’aurais pas dû être. »

Ce qui est plus étonnant dans cette histoire, c’est que l’arbitre n’avait pas fait mention d’un éventuel rapport sur la feuille du match. « On a été surpris de la convocation du C.P. Après avoir discuté avec l’arbitre du match, on pensait que l’affaire était clôturée. Par la suite, on a appris que le club d’Esneux s’est permis d’envoyer une lettre avec une clé USB sur laquelle il y avait les images du match et l’altercation entre l’arbitre et mon joueur. Le Comité a alors fait pression sur l’arbitre pour qu’il produise un rapport, d’où notre convocation. C’est eux qui ont tout déclenché », nous confie Roberto. Du côté d’Esneux, les dirigeants n’ont pas souhaité faire de commentaires. Cependant, sous couvert de l’anonymat, un membre du comité nous a confirmé que les images avaient été fournies mais sur demande du C.P .

Après sa carrière pro, Roberto Bisconti était redescendu à l’échelon provincial pour prendre du plaisir et cette histoire l’a un peu dégoûté. « Je fais ça pour m’amuser, et parce que Pascal Del Pont est un ami à moi. Même si je ne sais pas toujours être présent, j’essaye de faire mon job à 100 %. Cette histoire va nous suivre toute la saison mais, on n’est pas des gamins de merde. Dans ma carrière, je n’ai jamais été un joueur méchant et ce ne sont pas les valeurs que je transmets à mon groupe ! »

Le coach de Tilff ne compte pas en rester là. « Nous allons faire appel de la sanction, 7 mois de suspension juste parce que je suis monté sur le terrain et que je suis allé discuter avec l’arbitre, c’est honteux ! J’espère que nous serons mieux reçus que jeudi passé au C.P, on a été directement vu comme les mauvais dans cette histoire et on n’a pas vraiment eu voix au chapitre. » Actuellement deuxième du classement, Tilff espère que la suspension de l’ancien international belge soit réduite afin qu’il puisse au mieux exercer son rôle d’entraîneur

Source Lameuse (Maxime Debra)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel