Basket: Esneux en quête d'exploit à Spa pour le choc entre les 2 premiers de R1

C'est la première fois qu’Esneux et Spa se défient cette année. L’enjeu : le titre ! Mais aussi un duel entre des marqueurs d’exception ainsi que deux coaches, amis de longue date, qui se connaissent parfaitement.

 

Impossible de rêver plus belle affiche pour reprendre la première véritable journée de championnat de l’année. Esneux, leader aux points gagnés (10 victoires en 13 matches) se rend chez le leader des points perdus (10 victoires en 12 matches). Le duel des gros bras de la série qui orienterait clairement la lutte pour le titre en cas de victoire des Thermalistes.

"Mais nous nous déplaçons sans la moindre pression", botte immédiatement en touche le coach esneutois, Didier Longueville. "Spa est une équipe qui descend de D3 et qui a fait une équipe pour remonter immédiatement. Ils ont plusieurs joueurs dignes de la D2 et aller rivaliser avec eux serait un exploit.»

Un moyen d’évacuer la pression mais, aussi, une analyse logique puisque les Spadois proposent la meilleure défense de la série mais aussi la meilleure attaque. D’ailleurs, nous avons demandé au meilleur marqueur de chaque équipe comment il voyait ce choc. Des pointeurs de feu évoluant aussi précisément au même poste puisque, depuis leurs ailes, Corentin Rondoz et l’indétrônable Frédéric Delsaute risque de porter la décision de cette rencontre entre leurs mains.

Reste un élément qui pourrait tout fausser:le rythme "Cela fait 5 semaines que nous n’avons plus joué", souligne justement le coach. "Nous avons fait des matches amicaux mais rien qui prépare à une telle rencontre. Je ne sais pas comment mes joueurs vont réagir et retrouver leurs marques après une si longue interruption. La motivation est de mise, mais Est-ce que cela suffira?"

Une question qui trouvera sa réponse à partir de 19h ce samedi avec, cerise sur le gâteau, un duel épique entre le coach esneutois et Thomas Doneux, le Spadois qui a longtemps été son assistant. Deux hommes au caractère fort mais qui s'apprécient."Nous sommes des amis, nous nous sonnons au moins deux fois par semaine. D’ailleurs, nous étions encore en ligne ce vendredi" avoue le mentor des Verts… mais qui ne fera pas de cadeau ce samedi car, un exploit esneutois pourrait leur laisser espérer pouvoir toucher au titre dans 13 rencontres.

 

Source LaMeuse (D.W)

 

Les commentaires sont fermés.