Patrick Danhiez, 33 ans, a sombré dans l’Ourthe

Le trentenaire a voulu secourir son chien qui venait de se jeter à l’eau. Le chien s’en est tiré avec une grosse frayeur. Patrick, lui, a sombré, emporté par le puissant courant de l’Ourthe, sous les yeux de sa compagne.

Cindy a assisté, impuissante, à l’accident qui a conduit à la mort de son compagnon, Patrick Danhiez. Dimanche, vers 15 heures, le couple se promenait, à Esneux, le long de l’Ourthe, avec le chien, un croisé labrador/american staffordshire.

« Le problème de ce chien est qu’il adore l’eau », confiait, lundi matin, Jean-Marie Danhiez, l’oncle de Patrick. « Même lorsqu’il voit une piscine dans le jardin, il saute dedans tellement il est attiré par l’eau. Mais voilà, Patrick adorait son chien… »

Le chien a sauté dans l’Ourthe et s’est retrouvé en difficulté. N’écoutant que son courage, Patrick s’est, lui aussi, mis à l’eau pour sauver son compagnon à quatre pattes. Malheureusement, à cet endroit, le courant est puissant et Patrick a été emporté.

L’Ourthe a rendu le corps une centaine de mètres plus loin, exactement au même endroit où deux pompiers de Liège s’étaient noyés en tentant de sauver un cygne en perdition. Cet endroit est extrêmement dangereux puisque, après une petite cascade, des plots en béton sont installés au fond de l’eau afin de « casser » le courant. Malgré l’intervention des secours, il n’y avait plus rien à faire pour Patrick. Il était décédé.

« Il a dû heurter quelque chose avec la tête et être sonné car Patrick est un bon nageur », poursuit son oncle. « Je ne comprends pas ». Pendant que Patrick se noyait, le labrador réussissait finalement à regagner la berge et à sortir de l’eau, visiblement par ses propres moyens.

Patrick était le papa de deux filles. Il était, depuis peu, domicilié à Cortil (Tilff) après que l’immeuble de Grivegnée dans lequel il vivait soit devenu inhabitable à cause d’une explosion. « C’était quelqu’un de jovial et de très festif. Il était vraiment apprécié », poursuit Jean-Marie Danhiez. « Patrick était le fils de mon frère, il aimait les voitures et plus particulièrement les sportives. Il avait notamment possédé une Peugeot 205 GTi, une Opel Calibra ou encore une Honda CRX Vtec. Les belles voitures, c’était vraiment son truc à lui… »

Durant un court laps de temps, Patrick avait travaillé à la société protectrice des animaux (SRPA) de Liège mais l’aventure ne s’était pas prolongée. L’homme aimait les animaux et plus particulièrement les chiens. Il appréciait son quotidien aux côtés de Cindy, sa compagne, et de ses deux filles. Son papa, Camille Danhiez, sa sœur, Françoise, ses filles et sa compagne sont tout simplement inconsolables. Le parquet de Liège a été averti des faits. L’accident ne fait cependant aucun doute.

Infos: Arnaud Bisschop LaMeuse

Les commentaires sont fermés.