"L'oiseau de la Liberté" par Damien Scholle étudiant à l'Athénée d'Esneux

esneux,tilff,athénée d'esneux,laura iker ,christie morreale

Enormément de personnes, jeunes et moins jeunes, ont été profondément marquées par les événements dramatiques survenus à Paris les 7, 8 et 9 janvier derniers !

 Au sein de l’athénée d’Esneux, les étudiants ont été amenés à en discuter. L’un d’eux, Damien Scholle, a exprimé son ressenti au travers d’un poème qu’il a lui-même composé. A l’issue de l’examen de l’ordre du jour du conseil communal d’Esneux, la députée Christie Morreale a demandé à prendre la parole afin d’en faire lecture à l’ensemble des conseillers et ce, à la place de la traditionnelle minute de silence généralement observée à la mémoire des victimes.

« Dans cette actualité bien sombre, j’ai pensé qu’il est bon de montrer que l’on a aussi une belle jeunesse », a-t-elle dit, suggérant de féliciter cet étudiant au nom du conseil communal. Ce à quoi la bourgmestre, Laura Iker, a répondu que cela sera fait à travers le bulletin communal, dans lequel son poème sera publié.

La veille déjà, lors de la soirée de présentation des bons vœux de l’USC d’Esneux, la députée avait également tenu à lire ce poème. Peu avant, l’auteur l’avait remerciée de lui permettre ainsi de s’exprimer.

 « Je suis fier mais en même temps gêné de l'être car ce texte reflète vraiment un ressenti. Mon but n’est pas, bien sûr, de diffuser le texte en tant que tel mais bien de faire passer l'idée qu'il véhicule », a-t-il confié.

 

 Voici le poème intitulé L'oiseau de la liberté

 

Il est perdu, il s'est enfui

Le rire en ce jour maudit

Il est blessé, mis au tapis

Par la haine, la barbarie

Elle est fêlée la liberté

Dont nous avions tous hérité

Oui, saccagée et galvaudée

Mise à sac, vandalisée

Mais le rire n'est qu'en voyage

Il s'absente le temps d'un deuil

Caricatures dans son bagage

Qu'il ne laisse pas sur le seuil

La graine de la peur pourtant plantée

Dans un jardin fertile

Ne cessera de se heurter

A des esprits hostiles

Car c'est dans le malheur

Que se rassemblent les hommes

Unissant leur coeur

Faisant face aux dogmes

L'oiseau du rire est touché

Par des chasseurs hallucinés

Prenons ses plumes et trempons-les

Dans l'encrier de la liberté

Les commentaires sont fermés.